Si le choix de carrière de l’acteur est aujourd’hui une évidence, le handicap qu’il possède depuis la naissance aurait très bien pu l’empêcher de devenir l’icône qu’il représente à présent !

En 1976, le grand public découvre Sylvester Stallone sous les traits de Rocky Balboa, personnage qu’il a créé. Réalisé avec un petit budget en un temps record, il rencontre un succès phénoménal inattendu ! Le film reçoit pas moins de 10 nominations aux Oscars et empoche trois victoires. C’est le début d’une saga culte.

Et à saga culte, acteur mythique ! C’est sans nul doute à son talent d’acteur accompagné de ses mimiques si particulières qu’on peut accorder cette réussite.

 Pourtant, si l’acteur possède ce qu’on appelle « une gueule », il n’y est pour rien. Depuis sa naissance, il souffre d’un handicap physique qui aurait pu l’empêcher de devenir le symbole qu’il est aujourd’hui.

Un accident de naissance

Sylvester Stallone : ce handicap physique qu'il a transformé en force

Sylvester Stallone : ce handicap physique qu’il a transformé en force – JEAN-BAPTISTE LACROIX – AFP

Sylvester Stallone : ce handicap physique qu'il a transformé en force

Sylvester Stallone : ce handicap physique qu’il a transformé en force – © Tous droits réservés

Stallone souffre en effet d’une paralysie faciale de la partie inférieure gauche. Ce n’est en rien une maladie génétique ou congénitale mais bel et bien un accidentlors de sa venue au monde.

Suite à des complications, le médecin qui a procédé à l’accouchement a sectionné l’un de ses nerfs faciaux avec un forceps. Le résultat est irréversible : toute une partie de son visage est paralysée, sa langue y comprise, ce qui est également à l’origine de son phrasé si particulier.

Une détermination à toute épreuve

Vouloir faire carrière au cinéma avec un tel handicap n’est pas se choisir la voie la plus aisée. Là où d’autres auraient renoncé, lui a choisi d’en faire une force.

Bien que ce soit à son talent d’acteur et de scénariste qu’il doit sa carrière, nul doute que son visage fut un atout pour incarner le boxeur le plus célèbre de tous les temps au cinéma, alors qu’à l’origine les producteurs voulaient choisir quelqu’un d’autre

Six films « Rocky » et un spin-off plus tard, le succès est sans équivoque !

La saga continue au cinéma et sur La Une !

Sylvester Stallone : ce handicap physique qu'il a transformé en force

Sylvester Stallone : ce handicap physique qu’il a transformé en force – Barry Wetcher – Barry Wetcher

Alors que le deuxième opus de « Creed » est prévu en salle en fin d’année, La Une vous propose de voir « Creed : L’héritage de Rocky Balboa » le lundi 26 février à 20h30.

Pas de combat pour Sly dans ce film mais plutôt toute sa sagesse et son savoir-faire. Dans « Creed » il devient un mentor de choix pour le jeune Adonis Johnson, fils de son adversaire et meilleur ami, le regretté Apollo Creed.